(dernière modification : )

Zola – L’assommoir

Œuvre naturaliste.

Zola prend beaucoup de notes.

Il cherche à documenter la vie du peuple dans les quartiers parisien sous le second empire.

La simple vie de Gervaise Macquart, trajectoire individuelle au sein d’une chronique sociale.

Privat montre que les rites sont dysfonctionnels dans L’Assommoir. Ratés dans la trajectoire de vie, des trajectoires de vie malheureuse.

Les rites ne sont pas les seuls motifs à étudier dans les romans (puisque les œuvres n’en comportent pas tous), le chronotope du seuil (passages de vie, premières fois, etc.) de Bakhtine est une autre piste pour l’interprétation.

Extrait: la visite aux lorilleux

Rite des fiançailles comme forme condensée des ratages des rapports sociaux du roman, annonçant même les autres.

Présupposé idéologique: plus on est pauvre, plus on est sale.

Analyse: fonction proleptique du segment descriptif. Comment les échanges, la description, la narration, organisent un ensemble de signes qui déterminent le destin.

D’un point de vue sociocritique, cette scène pourrait se résumer à «comment on travaille». Plusieurs technolectes (mots reliés au travail).

D’un point de vue anthropologique ou anthropologique, la scène pourrait être nommée «comment on se fiançaille» (et comment on se fiançaille mal).

Avant de montrer les ratés du rite, il faut montrer qu’il y a rite.

Pourquoi les fiançailles ne sont-elles pas un moment de réjouissance?


Claude Lévy-Strauss: le mariage, c’est la circulation, voire l’échange de femmes. La dot, somme d’argent donnée pour le mariage, existe d’ailleurs pour protéger, assurer le mariage des femmes (on fait la dot pour les femmes, mais pas pour les hommes).

Nouvelle autorité, nouvelle divinité: l’argent. La loi économique prend beaucoup d’importance au 19e siècle (rationalisation, l’économie comme paradigme de plus en plus dominant). L’honneur vient avec l’argent gagné.

La socialisation est ruineuse: ça coût cher de socialier, ça coûte cher de ritualiser. La ritualité (et la sociabilité) exige des sacrifices financiers1.

La sociabilité se monétarise.

Dans L’Assommoir, Zola montre souvent les prix, nous montre combien ça coût de ritualiser (prix de la bière, prix du chapeau), voire théâtralise l’argent («elle mit l’argent sur la table»). On préfère monétariser les relations sociales (on sort de la logique du don). Il y aurait peut-être un désenchantement du don, puisque tout est comptabilisé, étiqueté.

Le roman valorise la loi économique plutôt que loi de la coutume.


  1. On le voit d’ailleurs en ce moment au Québec avec la pandémie, les ménages ont économisé beaucoup d’argent pour n’être pas sortis, pour avoir moins socialisé. ↩︎