(dernière modification : )

À venir: opposer culture de l’écrit et culture de l’oralité.

(Suite) analyse L’assomoir

Analyse des bruits (cf. Jérémy Champagne) p. 422.

Description polysensorielle (différents sens sont décrits). Bande sonore qui s’apparente au charivari: dénonce les injustices.

Charivari: publicisation du privé dans le public (la vie sexuelle, la vie domestique, etc.).


Du dehors, par la fenêtre entr’ouverte, la belle nuit de juin envoyait des souffles chauds qui effaraient la chandelle, dont la haute mèche rougeâtre charbonnait; dans le grand silence du quartier endormi, on entendait seulement les sanglots d’enfant d’un ivrogne, couché sur le dos, au milieu du boulevard; tandis que, très loin, au fond de quelque restaurant, ==un violon jouait un quadrille canaille== à quelque ==noce== attardée.

(Double sens du mot «noce»: fête où l’on consomme de la nourriture et de l’alcool et où les gens s’amusent sans retenue.)

Les bruits ont également une fonction proleptique, annonce le raté du mariage à venir.

Atelier: La Vénus d’Ille

Considérer avec attention les détails, qui sont souvent très signifiants (ex. coq, cloche).

Noter les écarts à la coutume, les rites ratés.