(dernière modification : )

Littérature et culture numérique

(introductions - moi)

Littérature et culture numérique

Le séminaire depuis 2015

Objectifs cette année

Il y a nécessité, voire urgence de comprendre le code pour les humanistes aujourd’hui.

Pourquoi?

==Le code décide de la structure du monde dans lequel nous vivons.==

Le code, c’est les normes du monde dans lequel nous habitons – beaucoup plus que les lois de nos gouvernements.

Le code est beaucoup trop important pour être laissé aux seuls informaticiens.

Quelques lignes de code, déployés par Google par exemple, auront un impact beaucoup plus grand que des lois adoptées par un gouvernement.

La question du code n’est plus simplement une question technique, mais une question politique, économique et sociale. Il est donc urgent de pouvoir le lire, et de pouvoir agir sur lui.

Objectifs du séminaire:

Les sciences humaines s’occupent des textes, par contraste avec les sciences sociales. L’humanisme propose une herméneutique (interprétation) des textes écrits par des êtres humains.

Comprendre le sens est différent de simplement expliquer (mettre à plat): l’interprétation est une plongée en profondeur des textes, qui n’a potentiellement jamais de fin (contrairement à l’explication qui, elle, a une fin).

L’humanisme, c’est aussi de considérer tous les textes – pas seulement ceux issus de la «Littérature» avec un grand «L». La bande dessinée par exemple peut être une littérature intéressante à étudier.

Le code aussi peut être intéressant à analyser. Il n’est pas neutre. Il faut le lire, l’interpréter comme un texte.

Le texte a une épaisseur, un sens qui est aussi culturel et politique. Ce n’est pas seulement un ensemble d’instructions, mais aussi un ensemble de valeurs véhiculées.

S’interroger sur ce qu’est le monde à l’époque du code: la différence entre un logiciel propriétaire (Zoom, Teams, Microsoft Word) et un logiciel libre (Jitsi) est cruciale: c’est la possibilité de comprendre le fonctionnement (lire le code).

Pourquoi le code?

Le «numérique» ne peut être assimilé à une seule forme. Comparer deux systèmes informatiques de nature complètement différente (un iPhone vs un ordinateur Linux; Zoom vs Jitsi) est aussi absurde que de comparer «une ferrarri à un vélo» (deux moyens de locomotion, certes, mais fondamentalement hétérogènes).

Édition numérique (et éditorialisation): structurer le monde et repenser les structures du monde par les dispositifs du numérique.

Lire le code comme un texte: tout compte! La structuration, les valeurs, les techniques…

Code studies

Le champ «émergeant» (depuis 15 ans…) des code studies consiste justement à lire le code à partir d’une interprétation humaniste pour en faire une interprétation politique et sociale.

Platform studies: étude des plateformes comme Netflix (type de narration, comment Netflix change la structure narrative des films par exemple).