(dernière modification : )
BROUILLON

Markdown

Constat: le format texte brut est une notion obscure pour la plupart des usagers.

L’expression «digital natives» (désignant la généation née avec le numérique et qui serait donc plus à l’aise avec le numérique) serait complètement fausse, à tout le moins trompeuse, puisque la plupart des jeunes n’ont jamais interagi avec un ordinateur à un niveau plus basique que les applications de téléphone.

Blackbox des appareils (téléphones portables). Quelle est l’architecture avec laquelle nous sommes en train de réagir?

Les dispositifs opaques rendent les utilisateurs «captifs».

Texte brut

Caractères sans informations graphiques (il n’y a pas d’italiques, pas de gras, seulement du texte formé de caractères qu’on saisit avec son clavier).

ASCII

Schéma d’encodage des caractères américain, fait pour saisir l’alphabet latin de base. L’ASCII à 7 bits permet de saisir 128 caractères – exit les mots avec des accents/diacritiques.

Unicode

Unicode est une autre série de standards pour l’encodage des caractères, permettant de saisir davantage de symboles que l’ASCII.

Recommndation globale (pour le web par exemple): UTF-8.

Éditeur vs logiciel de traitement de texte

Un éditeur de texte est pratiquement à l’opposé du logiciel de traitement de texte: le premier permet d’éditer du texte brut, le second transforme le texte en un format opaque, à la mise en forme invisible.

Le texte brut ne dépend pas du logiciel que l’on utiliser pour l’éditer (contrairement à Microsoft Word, puisque la structuration des informations doit être décodée selon le format .docx).

Chaque format a sa syntaxe, permettant d’exprimer par exemple les italiques ou le gras.

Courte histoire

Aaron Swartz 2 at Boston Wikipedia Meetup, 2009-08-18

Aaron Swartz (inventeur de RSS, co-fondateur de Reddit, a participé au développement des Creative Commons) publie un billet pour l'ATX en 2002.

John Gruber publie en 2004 un premier billet pour cristallise la syntaxe du Markdown.

Le Wiki markup ressemble au markdown.

Il exsite des variantes, comme le GitHub-flavoured markdown ou le Pandoc Markdown.

L’un des standards les plus «stabilisés» du markdown est maintenu par CommonMark.

WYSIWYM

What you see is what you mean: séparer la mise en forme graphique de la mise en forme structurelle.

La structure sémantique, ce que le texte signifie, n’est pas à confondre avec la structure graphique. Il faut dire d’un bout de texte qu’il est un titre au lieu de le définir par sa taille/position (ex. en gras, centré, de couleur différente, etc.).

L’illusion pernicieuse des logiciels de traitement de texte a été de nous faire croire que nous pouvons tous faire de la mise en page, que nous avons tous des capacités graphiques (à défaut de produire des mises en page agréables à lire).

Il vaudrait probablement mieux écrire sans égard au rendu graphique et laisser ce travail à un professionnel qui a étudié les principes de la composition graphique et de la mise en page.

La mise en page est déléguée à un deuxième moment, après-coup.

On peut appliquer différentes mises en forme génériques à un même texte structuré.

Pour une écriture plus complexe: MD + YAML + BibTeX

Markdown ne permet pas de produire des métadonnées. C’est là que le YAML permet de pallier à ce défaut.

Pandoc

Pandoc permet de passer aisément d’un format à un autre (en particulier: Markdown vers LaTeX).


Choisir ses outils en fonction des besoins, des environnements d’écriture (ex. rédiger un article, écrire un poème, faire une liste d’épicerie: différents contextes, différents besoins, différents gestes, différents outils).