(dernière modification : )

Leçon 3

Les adjectifs

Épithète

L’épithète se rapporte à un nom; elle est placée devant le nom ou après le nom.

L’épithète fait donc partie du groupe nominal.

Ce fruit juteux et sucré vient d’être cueilli.

«juteux» + «sucré» sont deux adjectifs épithètes de «fruit». Il s’agit bien de deux épithètes coordonnées.

Pronominalisation: en remplaçant par un pronom le GN, on s’aperçoit que les épithètes disparaissent, puisqu’elles font partie du GN.

==Il== vient d’être cueilli.

(Les adjectifs épithètes font partie du GN.)

Épithète détachée

L’épithète détachée se rapporte aussi à un nom ou à un pronom; toutefois, à la différence de l’épithète, elle est séparée du nom par des virgules (qu’elle suive le nom ou qu’elle le précède). Comme son nom l’indique, elle est détachée du nom ou du pronom. Une pause est effectuée entre l’adjectif et le nom (ou le pronom). La nuance entre l’épithète et l’épithète détachée réside dans l’extension des termes. L’épithète précise le nom en restreignant son extension, tandis que l’épithète détachée ajoute une information supplémentaire, une explication sans en changer l’extension, la portée. Le contexte est important. En l’absence de contexte, la ponctuation est déterminante. Exemple:

Le monsieur nerveux a dérangé tout le monde.

(Celui-ci parmi d’autres personnes.)

Le monsieur==,== nerveux==,== a dérangé tout le monde.

(On sait déjà de quel monsieur il s’agit. On ajoute seulement une explication.)

L’adjectif en fonction épithète détachée est séparé du nom auquel il se rapporte; c’est sa particularité.

L’adjectif peut aussi être introduit par une préposition de («quelque chose ==de beau==»). En effet, Théoret et Mareuil analysent l’adjectif qui suit le pronom comme une épithète détachée (en fait, ils continuent d’employer le terme «apposition»).

L’adjectif (le participe passé ou le participe présent) en fonction épithète détachée à un pronom sujet est une construction qu’on rencontre très fréquemment.

Heureux de cette rencontre, ils se sont promis de se revoir.

L’adjectif «Heureux» est épithète détachée du pronom personnel «ils» (sujet).


Note: commencer la phrase avec un participe présent (ou passé) qui n’assume pas la fonction épithète détachée du sujet grammatical constitue une erreur syntaxique trop souvent commise: l’anacoluthe.

Attribut

L’attribut se repère par l’intermédiaire du verbe d’état ou d’un verbe attributif (être, demeurer, devenir, paraître, rester, sembler), qui établit le lien entre l’adjectif et le nom, ou le pronom (soit sujet, soit C.O.D. ou C.O.I.).

Cette étudiante est ==très attentive==.

Le lien entre le sujet et l’adjectif est établi par le verbe «est». («attentive»: attribut du sujet «étudiante».)

Pronominalisation: contrairement à l’épithète, l’attribut ne disparaît pas quand on remplace le GN par un pronom. En effet, l’attribut ne fait pas partie du GN (groupe nominal).

Vous ==le== trouvez trop difficile.

(attribut du C.O.D. «le»)

Il faut savoir reconnaître les verbes d’état et les verbes attributifs.

Notion de groupe adjectival

Le mot noyau est un seul adjectif, mais qui est modifié, complété par d’autres mots, qui s’articulent autour de lui.

Le groupe adjectival assume la fonction de son mot noyau, l’adjectif, c’est-à-dire soit attribut (du sujet ou du C.O.D.), soit épithète, soit épithète détachée. Il faut retenir l’idée d’enchâssement, de hiérarchie, dans ce type de syntagme (groupe), l’adjectif étant toujours le mot noyau du groupe adjectival.

Modification par un adverbe

L’adjectif peut être modifié par un adverbe.

Tu l’as trouvé très ==gentil==.

(attribut du C.O.D., «l’».)

Accompagné d’un complément

L’adjectif peut être accompagné d’un complément (qu’on appelle un complément de l’adjectif), souvent assumé par un groupe prépositionnel.

Qu’il est difficile d’être content de quelqu‘un.

Il y a deux compléments de l’adjectif:

Modification par une proposition

L’adjectif peut être modifié par une proposition subordonnée complétive.

Nous sommes ==heureux== que vous ayez trouvé le chemin.

(«que vous ayez trouvé le chemin»: complément de l’adjectif «heureux».)

L’attribut

L’attribut est le mot, ou le groupe de mots, exprimant une caractéristique, un état, une désignation, une appellation qu’on attribue (comme son nom l’indique) au sujet ou au complément d’objet (le plus souvent direct, très rarement indirect). Les attributs se repèrent toujours par l’intermédiaire d’un verbe d’état ou attributif.

Il existe deux sortes d’attributs:

Il n’existe pas d’attribut du verbe (même si c’est le verbe qui permet de trouver l’attribut).

L’attribut et le sujet renvoient à la même entité ou personne (contrairement au C.O.D. et au sujet pour les verbes d’action transitif direct sans attribut).

Attributs du sujet

Mon hypothèse est ==qu’ils sont partis avant nous==.

(« qu’ils sont partis avant nous» attribut du sujet «Mon hypothèse») Le verbe «est» unit le sujet à cette proposition. Il y a identité, équivalence entre le sujet et l’attribut.


Cet homme s’appelle ==Théophile==.

(«Théophile» attribut du sujet «Cet homme»)

Attributs du C.O.D.

Le lien entre C.O.D. et l’attribut s’établit aussi au moyen d’un verbe. Dans ces cas, le verbe n’est pas un verbe d’état. Il s’agit d’un verbe d’action qui devient, dans cet emploi, attributif. Le C.O.D. du verbe attributif et l’attribut renvoient aussi à la même entité (être, objet ou concept).

Je trouve ce texte ==très satirique==.

(«très satirique» attribut du C.O.D. «ce texte»)


Nous avons élu cet étudiant ==président du comité==.

(«président du comité» attribut du C.O.D. «cet étudiant»)

Natures des attributs

La fonction attribut peut être assumée par différentes natures de mots:

Les attributs du sujet et du C.O.D. établissent toujours un rapport par l’intermédiaire d’un verbe. Il est donc primordial de savoir reconnaître les [[Verbes attributifs]]. Ils sont les repères.


Il faut savoir distinguer un complément circonstanciel d’un attribut.

Il est sorti de la classe ==découragé==.

«découragé»: attribut, est sous-entendu le verbe «être»

Il est sorti de la classe ==avec lassitude==.

Complément circonstanciel de manière articulé autour du verbe «est sorti».


Nous avons vu attribut du sujet et attribut du C.O.D., mais l’attribut du C.O.I. est aussi possible, dans des cas très rares.