(dernière modification : )

Leçon 12

L’infinitif

L’infinitif (présent, passé) n’indique pas nécessairement que l’action ou l’état soit passé, mais plutôt accompli.

L’infinitif peut être utilisé à la voix active ou passive.

Fonctions nominales du verbe à l’infinitif

L’infinitif peut, dans certains emplois, assumer une fonction nominale. L’infinitif peut aussi parfois constituer le mot noyau d’un groupe prépositionnel.

Fonctions possibles de l’infinitif:

Les propositions subordonnées complétives infinitives

On peut avoir des propositions subordonnées complétives infinitives.

Les participes

Le participe est un mode. Il peut avoir des temps:

Participe passé

Les participes passés employés seuls sont considérés comme des adjectifs, assumant alors une fonction adjectivale (épithète, épithète détachée ou attribut).

Participe présent

Le participe présent est employé seul et il se termine toujours par «ant».

Participe présent (ou passé) composé

Le participe présent composé est formé de l’auxiliaire «avoir» ou «être» se terminant par «ant» suivi du participe passé correspondant au verbe.

Cas particulier du gérondif

Le gérondif est une construction particulière du participe présent. Il est toujours formé de la préposition «en» et du participe présent (ou participe present composé). Il faut savoir qu’il ne constitue alors pas de proposition subordonnée. Le gérondif s’intègre à la proposition où il est se trouve.

==En cherchant== votre dossier, nous avons aussi retrouvé votre formulaire d’inscription.

«En cherchant»: nature gérondif, fonction complément circonstanciel de temps.

Le gérondif forme donc un groupe prépositionnel, en fonction C.C.

Propositions subordonnées circonstancielles participiales

Puisque les propositions participiales font partie des subordonnées circonstancielles, il est logique qu’elles assument la fonction complément circonstanciel du verbe de la principale (ou de la proposition dont elle dépend).