Séance 1 : Introduction générale

Différentes typologies de textes :

Questions débattues à l’époque moderne :

Qu’est-ce que la philosophie moderne ?

Les ouvrages datent de la première moitié du XVIIe siècle. Philosophes de la renaissance, Italiens.

Début de la modernité : renouvellement profond, révolution scientifique.

Se sont qualifiés eux-mêmes de modernes, contrairement aux anciens penseurs. Caractères généraux de la révolution scientifique :

Deux auteurs à considérer (non évalués dans le cours) : Francis Bacon (1561-1626) et Galilée (1564-1642). Rejeter la science scolastique et se baser sur l’expérience, l’induction. Il manquait à Bacon le rôle des mathématiques, qui pouvaient avoir un rôle dans les phénomènes physiques et naturels. Pour Galilée en revanche, les figures géométriques et les calculs peuvent alimenter la science expérimentale. Bacon se prononçait contre la logique déductive, qu’il qualifiait de stérile, incapable de faire avancer la connaissance. L’énumération simple. L’induction : le passage d’une série de cas particuliers à une règle générale doit être fait par degrés. Ne se base pas sur la simple énumération, mais sur l’explosion.

Données de l'expérience
 |                  |
 |          Histoire naturelle
 |                  |
 |                Tables
 |                  |
 |       Induction par élimination
 |                  |
Expression          |
simple              |
 |                  |
 v				    v

Généralisation / Interprétation

Pour Galilée, l’expérience est importante. Considérations purement métaphysiques. Le mérite le plus grand de Galilée consiste à donner aux mathématiques le langage de la nature. Ce sont les mathématiques qui fournissent les outils conceptuels pour une démonstration certaine. Configuration géométrique de l’espace, des planètes.

Qualités objectives et qualités subjectives (qui n’existent que dans la relation objet-sujet) : qualités premières et secondes. La connaissance scientifique doit demeurer indépendante de la sensibilité (subjective) de l’observateur.== Galilée est attaché à l’atomisme ==???. La distinction n’est pas proprement (plutôt partiellement) philosophique. Théorie philosophique de la connaissance, systématique. N’a même pas voulu accomplir une théorie physique totalitaire comme le fera Descartes. N’a pas compris quels étaient les implications, les potentiels philosophiques des qualités premières et secondes ; a tenu compte de leur poids dans la polémique très ciblée [de son époque]. A donné des éléments, mais n’a pas développé de véritable système.