(dernière modification : )
BROUILLON

Figures de professeur·e·s

Yvon Rivard (2019) Devoir de secourir, devoir d’éveiller

La question du désir

S’inspirer d’un lieu pour la création littéraire (ex. visiter un lieu)

Aline Giroux (1999) Socrate-Eros, éducateur

Rôle de l’éducateur: rendre la sagesse séduisante. Organiser la rencontre entre l’étudiant et la sagesse, la connaissance; rendre cette dernière désirable au premier.

Moyen: séduire (mais la séduction n’est pas aussi dangereuse qu’elle pourrait le sembler).

Séduire: «détourner du droit chemin».

Présenter des œuvres qui remettent en cause le système de valeurs dans lequel baignent les étudiants.

Approche orientée sur l’étudiant·e. Correction dialogique: approfondir les sujets, poser des questions, aller au fond des choses, émettre des doutes.

L’apprentissage doit se faire de façon dialogique: l’étudiant doit se mettre à s’approprier la connaissance, le professeur ne peut pas lui mettre le poisson dans la bouche.

Le rôle du professeur doit en être un de support, de support transfériel, il doit mettre de côté son ego, puisque l’accent doit être mis sur l’étudiant lui-même.

Le professeur doit donner envie à l’étudiant d’apprendre par lui-même, construire en soi, de rejoindre son propre daemon (conscience intérieure…).

On peut inférer une approche socio-constructiviste, masi le professeur doit feindre de transmettre l’enseignement (incarner une figure de sagesse, inspirer l’autorité…).

Didactique: proposer des œuvres avec des valeurs différentes de celles partagées par les étudiants, étudier les personnages (par exemple…).

Le capitalisme dessine l’imaginaire social commun, ce serait un exemple par excellence à traiter dans les œuvres. Donner à voir les valeurs sous-jacentes dans un système, une société donnés.

⚡️ panne chez Karine!

On reporte les exposés suivants à une date ultérieure…